Utiliser la méthode Tri de cartes

Tri de cartes, une méthode d’architecture de l’information par l’utilisateur

Vous souhaitez concevoir une application ou engager la refonte de votre site internet ? Le tri de cartes aide à définir une architecture de l’information claire et compréhensible pour vos internautes. Cette méthode UX Design place l’utilisateur au centre de la conception de l’interface, dans une démarche collaborative.

À la clé : une navigation fluide et rapide correspondant aux comportements et attentes de vos clients. Et une expérience utilisateur optimale. Comment mettre en place un atelier de tri de cartes ? On vous dit tout sur les différentes méthodes et les conditions d’un tri de cartes UX réussi.

Mettre en place un atelier de tri de cartes

Qu’est-ce que la méthode tri de cartes ou card sorting ?

Le tri de cartes est une méthode UX Design de conception de l’architecture d’une interface web. Ce sont les utilisateurs qui structurent et hiérarchisent les contenus. On parle aussi de tri par cartes ou card sorting.

Le card sorting se déroule par étapes :

  • Une préparation rigoureuse : tous les contenus et fonctionnalités du site web ou de l’application sont recensés et notés sur une carte. Les libellés doivent être simples et lisibles pour éviter les mauvaises interprétations.
  • Le temps de la réflexion individuelle : les utilisateurs sont placés autour d’une table. Les cartes sont positionnées devant eux. Chaque participant dispose de son propre tas, identique à celui des autres. Chacun trie les cartes selon ses ressentis et regroupe les cartes en blocs thématiques cohérents.
  • Le temps de l’argumentation : chaque utilisateur prend la parole à tour de rôle pour expliquer ses choix.
  • Le temps du collectif : le consensus est recherché pour aboutir à un classement final partagé par tous.

Tri ouvert ou tri fermé ?

Il existe deux méthodes principales de tri : le tri ouvert et le tri fermé :

  • Le tri ouvert laisse une liberté totale à l’utilisateur. Les cartes lui sont présentées mélangées, sans aucune logique. L’utilisateur les classe et propose un libellé pour chaque ensemble. Cette méthode est utilisée pour comprendre la logique de l’internaute dans le cadre de projets en conception où rien n’est encore décidé.
  • Le tri fermé oriente l’utilisateur. Les rubriques sont déterminées en amont par l’UX Designer ou l’ergonome. Il doit ensuite positionner chaque carte dans la rubrique qui lui paraît la plus pertinente. Cette méthode est privilégiée pour des choix prédéfinis. 

L’un n’exclut pas l’autre. Les deux techniques peuvent être utilisées pour un même projet, d’abord dans la phase de construction de l’architecture puis pour la valider.

Avantages de la méthode de tri de cartes
Avantages de la méthode de tri de cartes

Les avantages de la méthode de card sorting

Une méthode UX Design simple et efficace

Le tri de cartes est la méthode la plus utilisée pour concevoir l’architecture de l’information d’une interface UX Design. Elle a l’avantage d’être simple à mettre en place et facile à comprendre. Son côté concret, convivial et ludique séduit.

Une séance dure entre 2 et 3 heures. Il est donc possible de les multiplier pour intégrer un nombre important d’utilisateurs et obtenir des résultats significatifs.

La méthode alternative de tri Delphi

Le tri ouvert et le tri fermé nécessitent du temps. Le tri Delphi est un compromis gain de temps aux résultats fiables pour les petits budgets. Il mobilise un échantillon réduit d’utilisateurs et n’inclut pas de phase d’analyse.

Le premier utilisateur effectue un premier tri ouvert avec les cartes qui lui sont présentées de manière aléatoire. Celui qui lui succède hérite de ce premier classement qu’il peut modifier à sa guise. Les utilisateurs se suivent, reprenant et modifiant le tri effectué par les utilisateurs précédents. On s’arrête quand il n’y a plus de réels changements apportés. On aboutit à un résultat collaboratif, mais issu d’une succession de réflexions individuelles.

Comment se déroule l’atelier tri de cartes chez Limone web ?

Tri ouvert ou tri fermé, un atelier tri de cartes chez Limone Web suit les 4 étapes de la méthode. Il est accompagné par notre UX Designer / ergonome expert.

Explication de la méthode aux participants

Notre animateur explique les règles aux utilisateurs. En amont, il a préparé l’atelier avec le client, trié l’information à tester et créé des cartes claires et lisibles.

Les cartes sont posées au hasard devant chaque volontaire. Du temps leur est laissé pour en prendre connaissance.

Mise en application du tri de façon individuelle

Le chrono est lancé. Les utilisateurs ont 30 minutes pour procéder aux classements des cartes posées devant eux. Des contenus peuvent être ajoutés ou modifiés à l’aide de cartes vierges. Pendant cette phase, l’UX Designer / ergonome observe sans intervenir.

Phase d’argumentation des participants

L’UX Designer / L’ergonome siffle la fin de cette phase. Chaque utilisateur dispose du même temps de parole pour justifier ses choix. L’intérêt est que tout le monde puisse s’exprimer librement, sans interruption, pour recueillir le maximum d’avis, qu’ils soient convergents ou divergents.

Consensus et synthèse de l’atelier

Cette phase de groupe est animée par l’UX Designer / ergonome. L’objectif ? Définir une architecture qui fait consensus. Les participants partent du regroupement individuel qui a recueilli le plus de suffrages positifs et l’ajustent grâce aux remarques et avis recueillis dans la phase d’argumentation. L’animateur accompagne la réflexion en recentrant et synthétisant les échanges sans les orienter.

Les conditions de réussite du tri de cartes

Pour réussir un atelier tri de cartes, il est conseillé de limiter le nombre d’informations demandées, le nombre de cartes à classer et le nombre de participants. Ceux-ci doivent être assez nombreux pour créer une dynamique de groupe mais pas trop pour éviter la confusion. Jakob Nielsen, expert ergonome, conseille de 15 à 30 participants.

Le tri par cartes est une méthode UX Design efficace qui place l’utilisateur au centre de l’ergonomie et de la structuration de l’information. Elle permet de comprendre la logique de navigation des utilisateurs et d’adapter l’interface à leurs comportements.

Cette méthode fournit des données précieuses mais insuffisantes pour définir une architecture de l’information définitive. Limone Web vous accompagne avant, pendant et après l’atelier. Notre expert UX Design saura synthétiser les résultats avec précision et justesse. Il saura les exploiter dans une stratégie globale de conception, tenant compte de toutes les contraintes techniques, ergonomiques et design.

Source